• Cabinet Abouba & Associés

Grave atteinte aux droits de l'homme en Cote d’Ivoire.


La décision prise par la Cote d'Ivoire constitue une grave atteinte aux droits de l'homme. C'est un recul par rapport a l’évolution des droits de l'homme avec des conséquences profondes non pas seulement pour le peuple ivoirien mais aussi pour tous les citoyens des Etats africains, et au niveau international un acte de défiance des droits fondamentaux. Chaque individu doit avoir la possibilité de s’adresser a la justice et, de manière implicite, a une justice indépendante qui veille au respect des droits et libertés fondamentales.

Il s'agit du libre accès a la justice. Nous devons tous lutter pour les droits du peuple de la Cote d'Ivoire, qui sont au final les droits de chaque individu, nos droits a tous. Le Barreau Pénal International est solidaire avec la cause des ivoiriens et solidaire avec eux. La justice pénale internationale, les droits et libertés fondamentales, doivent triompher, tandis que les abus et crimes doivent être punies en éliminant toutes les causes d’impunité.

Professeur.


Dragos Chilea, Président du BPI.

2 vues0 commentaire